Sur itinerarium.fr et Union Républicaine

Ce pays s’enfonce dans la crise à tous les étages. Il n’y a pas que l’UMP qui sombre ; c’est tout le pays qui sombre, et avec lui, l’Europe et une certaine idée du monde occidental, libre et universaliste, démocratique par-dessous, où la politique n’est pas dictée par les corps intermediaires (lobbys, médias) qui ont  la mainmise absolue sur le gouvernement.

Au nom des valeurs évangéliques que sont l’égalité et la fraternité, marques déposées par la gauche socialiste, et sous brevet immuable, vous êtes catholique, vous avez voté à gauche ; une simple question pour vous : vous êtes conscient maintenant de ce que vous avez fait ?

Vous qui succombiez, en mai 2012, devant les gros yeux de la presse qui vous dépaignaient un Sarkozy raciste, nazi et fasciste, identitaire et patriote (beurk), inféodé à la finance et massacreur de pauvres ; une simple question : êtes-vous conscient, maintenant, de la manipulation ?

Les mous du genou, centristes, peureux, bienpensants,  non encartés et se croyant libres, mais aussi frontistes de près ou de loin, réactionnaires, malencontreux, mal informés du bilan de Sarkzoy, des enjeux et des défis, des tenants et des aboutissants, ou plutôt désinformés, vous voilà devant vos responsabilités. La gauche socaliste, alliée tranquillement et tout naturellement à l’extrême gauche sans que cela ne gène quiconque, est en train de mettre à genou tout ce qui pouvait encore faire tenir la France debout, avec des méthodes staliniennes même pas modernisées, exactement les mêmes, mais inversées : car ce n’est plus le gouvernement qui contrôle les médias et les lobby ou autres syndicats, mais bien l’inverse : ce sont ces derniers qui commande dans la France de Hollande et cie. Les choses sont assez claires.

Lorsque des élus et ministres de gauche appellent à la dissolution à tout va de ce qui ne leur plaît pas (Génération identitaire, Civitas), taxent d’homophobes ceux qui s’opposent à leurs lois débiles (du latin debilis,  »bonne à rien »), ne font pas jouer la démocratie sur ce point, sur-subventionnent tous les corps intermédiaries qui vont dans leur sens, et notamment les médias dans leur extrême majorité à gauche, voir à l’extrême gauche.

Aujourd’hui, on insulte publiquement – et tranquillement – des évêques ou des personnalités ecclesiastiques, Mgr Aillet iciMgr Jacquin ici, au nom de l’égalité et de la sexualité-pour-tous-et-n-importe-comment ; on subventionne des associations qui vous insulte ou comettent des actions illégales, tel Actup, qui a reçu de la mairie de Paris plus de 65 000 € en 2011 et de 35 000 € pour 2012 ; etc. etc. On a clairement passé un cap. 

Publicités