Mots-clefs

, , , , , , ,

étapes Pays Réels democratie directe

 

 

La France traverse une crise politique de grande ampleur. Les Français n’ont plus confiance dans les hommes politiques, ni d’ailleurs dans aucune structure de représentation. Cette défiance tient à une cause principale: « représentants » nous représentent très mal.

La seule réponse valable consiste à redonner la parole au peuple.

Et, pour cela, il est impératif d’offrir la possibilité d’un vrai référendum d’initiative populaire

Contrairement à ce que la propagande médiatique a prétendu, en effet, la réforme constitutionnelle de 2008 n’a pas créé un référendum d’initiative populaire. Car le dispositif créée par la réforme Sarkozy est, en réalité, un référendum d’initiative parlementaire.

Pour obtenir un VRAI référendum d’initiative populaire, il faut que le peuple ait seul l’initiative de ce référendum. C’est pourquoi nous proposons que le premier référendum d’initiative partagée soit pour réclamer un vrai référendum d’initiative populaire.

Certes, cela représente un effort considérable, puisqu’il faut réunir:

  • 185 parlementaires (un cinquième des sénateurs et députés);
  • 4,5 millions d’électeurs (un dixième des électeurs inscrits)

Un VRAI référendum d’initiative populaire serait:

  • Un référendum qui se passerait du veto parlementaire,
  • Un référendum accessible à un nombre raisonnable de citoyens: un cinquantième des inscrits (soit quelque 900 000) serait un ordre de grandeur raisonnable.

Le vote populaire devrait toujours s’imposer à la représentation nationale. C’est pourquoi il n’y a de démocratie représentative que s’il y a, au-dessus, une véritable démocratie directe.

Signez la pétition en ligne sur PaysRéels.org

Publicités