Mots-clefs

,

Édito publié sur Nouvelles de France 

Je pense exactement comme les frères du Grand Orient : il faut s’alarmer de la résurgence des extrémismes religieux dans ce pays (1). Nous ne pouvons pas laisser des prosélytes religieux souiller les fondements inébranlables et sacrés du bien commun. Aujourd’hui, une religion, plus que tout autre, en manipulant certaines de ses concurrentes et en « déconstruisant » les autres, s’impose peu à peu comme religion officielle de la République.

Cette religion qui impose à tous sa conception du mariage et de la famille ; on en a connu la violence en 2012 avec la loi qui porte le nom d’une indépendantiste guyanaise (2).

Cette religion qui impose à tous sa conception de la « mort bonne », de la naissance, et qui veut même, aujourd’hui, mettre la main sur le tout dernier carré : en offrant des « enterrements laïcs ». Vous verrez qu’à terme, il se passera exactement la même chose que pour le mariage à l’église : il sera obligatoire de se faire enterrer « laïquement » avant d’être enterré religieusement (3)…

Cette religion qui met en place de grandes célébrations nationales, obligatoires et surfinancées, afin d’idolatrer en commun des « grandes figures » et les « grands moments » de sa propre histoire : la loi Veil, Mai 68, l’abolition de la peine de mort, le mariage des homosexuels, la prise de la Bastille (4)…

Cette religion qui finance grassement des associations dites LGBT, qui vont faire du prosélytisme dans les écoles ; ainsi que le dernier scandale de l’archi-financé kiosque Info Sida, qui distribue massivement des tracts pornographiques et complètement débauchés dans les universités parisiennes (5).

« Résister à la dérive théocratique de la République constitue peut-être le plus grand défi à relever pour les derniers hommes libres. »

Cette religion qui laisse des femmes à moitié nues avorter, uriner et dégrader des églises, tout en réussissant le tour de force de condamner ces mêmes églises, ou de les terroriser (6) !

Cette religion qui organise d’immenses processions dans les rues, avec des chars qui envoient de la musique techno à une foule complètement hystérique, se tortillant parmi des confétis et drapeaux multicolores, en transe religieuse, dans une vision de ce à quoi pourrait bien ressembler l’enfer même (7).

Cette religion qui érige des œuvres géantes à la gloire de ses perversions, dans les rues, tel le jouet sexuel géant posé en face du ministère de la justice – tiens, tiens,… – et sans que cela ne contrevienne au sacro-sain principe de neutralité, puisque la « neutralité » ne s’applique qu’aux religions concurrentes (8).

Cette religion qui impose ses chartes de la laïcité sur les écoles, pour rappeler tous les jours aux parents comment avoir un comportement autorisé par cette même religion (9).

Cette religion qui impose sa « morale laïque » à l’école, afin de contrecarrer l’influence néfaste ou perverse que pourrait avoir les parents à la maison, en leur inculquant des valeurs issues d’une autre religion – horreur et intolérance (10) !

Cette religion qui place le principe d’égalité à toutes les religions, sauf, évidemment pour elle. Quand on met côte à côte une rupture géante du ramadan dans la mairie de Paris, et l’interdiction d’une simple crèche. Il en est ainsi quand on apprend, tenez-vous bien, que les « libres-penseurs » – ces soldats de la religion laïque – ont demandé au maire de Beaucaire, je cite, d’« égorger un mouton par équité, parce qu’il a mis une crèche dans sa mairie » (11).

Bref, cette religion qui réuni ses mini-conciles dans les loges, qui a la main sur l’organisation de ces grotesques conclaves démocratiques que sont des éléctions présidentielles, qui a son inquisition médiatique, ses grand-prêtres comme Caroline Fourest ou Pierre Bergé, ses idiots utiles, ses soumis, et même ses dhimmis…

Depuis les propos tenus par Praxagora dans l’Assemblée des femmes d’Aristophane, écrit en 392 avant J.-C., la religion socialiste est en concurrence avec les religions révélées. Sous diverses formes, elle conserve un avariant : le contenu chialistique de son dogme, qu’un auteur comme Igor Chafarévitch a pu suivre tout au long de l’histoire, dans un livre génial, mais quasiment introuvable en France (comme par hasard…) (12). Le chiliasme, c’est cette doctrine religieuse qui veut imposer le royaume de Dieu dès ici-bas. Remplacez « royaume de Dieu » par « grand soir » ou par « justice sociale », et considérez les moyens d’y parvenir : « progrès sociétal », « marche de l’histoire ». Nous y sommes. Résister à la dérive théocratique de la République constitue peut-être le plus grand défi à relever pour les derniers hommes libres.

1. http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/12/la-franc-maçonnerie-a-un-seul-ennemi-leglise-et-ses-principes-non-négociables.html
2. http://www.ndf.fr/nos-breves/06-02-2013/denaturation-du-mariage-avec-60-deputes-presents-la-gauche-arrive-a-obtenir-148-votes-favorables
3. http://www.funeraire-info.fr/coup-de-tabac-sur-les-obseques-des-deputes-socialistes-33552/
4. Un exemple parmi d’autres http://www.ecolodepute-e-s.fr/2014/11/26/célébrer-les-40-ans-de-la-loi-veil-regarder-devant-nous-pour-conquérir-de-nouveaux-droits/
5. https://www.contribuables.org/2014/12/kiosque-infos-sida-lassociation-qui-suce-vos-impots/
6. http://www.ndf.fr/nos-breves/10-09-2014/degradation-dune-cloche-de-notre-dame-les-femen-au-dessus-de-la-justice-francaise-ceux-qui-se-defendent-face-a-elles-condamnees
7. http://www.gaypride.fr
8. http://www.ndf.fr/nos-breves/18-10-2014/video-le-plug-anal-de-mccarthy-installe-place-vendome-vandalise-il-ne-sera-pas-regonfle
9. http://www.ndf.fr/poing-de-vue/10-09-2013/charte-laicite-outil-totalitaire-liberticide
10. http://www.ndf.fr/poing-de-vue/01-08-2013/morale-laique-les-dix-commandements-de-peillon#.VIwqw4fCndM
11. https://twitter.com/jsanchez_fn/status/541142365466284032
12. Igor Chafarévitch, Le phénomène socialiste, Seuil, Paris, 1977

Publicités