Pour Abel Mestre dans le Monde d’aujourd’hui, je suis un « militant aux positions radicales » – de racine, retour à l’origine, aux fondements – à l’inverse de la mollesse et du clientélisme politique. Donc tout à fait exact…

Reste qu’il en faut peu pour être « radical » – qui n’est pas loin de « nauséabond » dans le langage médiatique : suffit souvent d’être catholique, pratiquant, et avoir des convictions… À bon entendeur.

179100_10151514274059934_592869492_n

Publicités