Mots-clefs

,

Lorsque nous avons transféré notre droit à nous défendre à l’État, c’était en échange d’une sécurité et d’une justice rendue au nom du peuple. Or tous les éléments montrent que, par trop idéologisé et incapable, l’État n’assure plus du tout son rôle. Les citoyens se retrouvent donc dépourvus devant la violence, et on leur interdit jusqu’au droit de se défendre. L’affaire du bijoutier de Nice doit être une prise de conscience !

Publicités