Mots-clefs

,

martyr_vivien
Ils étaient quarante militaires de la XIIe légion, Fulminata (la Fulminante), cantonnée à Sébaste en Petite-Arménie, lorsque l’empereur Licinius ordonna à toute l’armée de renouveler son serment de fidélité en sacrifiant aux dieux.

Ces quarante soldats se déclarèrent Chrétiens. Après sept jours de prison, ils furent de nouveau conduits au tribunal. Lysias y siégeait près d’Agricolaûs. L’interrogatoire reprit, astucieux, flatteur, puis brutal ; les confesseurs, frappés au visage à coups de pierre, bénissaient Dieu.

Ils furent condamnés à être attachés nus sur un étang gelé, le 9 mars 320, à Sébaste (Sivas – Turquie), et à mourir de froid, lentement, alors qu’au bord de l’étang des thermes bien chauffés tentaient de les séduire.

Leurs corps, contractés par le froid, se disloquaient sur la glace.Et voici qu’un garde, qui était posté près de l’étang pour donner secours à ceux qui céderaient, eut une vision. Des anges lui apparurent apportant aux Confesseurs des robes magnifiques et trente-neuf couronnes d’or. « Trente-neuf, se disait-il ; ils sont quarante cependant ! »

Or au moment où il pensait ainsi, un malheureux, vaincu par la souffrance, sortait de l’étang et se traînait jusqu’au bain ; mais il n’eut pas la force de se jeter dans l’eau tiède, et aussitôt il expira.

Alors le gardien comprit. La défaillance de l’un, la constance des autres lui expliquèrent sa vision ; son cœur fut bouleversé, la Foi l’envahit, en voyant dans la neige les vaillants à demi-morts déjà, mais sur qui planaient les éternelles récompenses, et, tout près, le cadavre déshonoré du renégat.

Aussitôt il réveille les soldats : « Je suis Chrétien ! » leur crie-t-il. Et, se dépouillant lui-même, il court prendre la place laissée vide.

Au matin, ceux qui étaient encore en vie, furent tués à coups de barres de fer, dont le soldat Vivien. Leurs reliques furent tout de suite l’objet d’un culte très populaire et ils furent loués par des Pères de l’Église, dont saint Grégoire de Nysse, saint Basile, saint Ëphrem, saint Jean Chrysostome.

Publicités