Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Avec d’autres collègues préocupés de l’actualité en Syrie, Vivien Hoch, directeur du blogue itinerarium et rédacteur en chef du mensuel de l’Observatoire de la christianophobie, est un des initiateur de cette pétition au Président de la République contre l’intervention en Syrie. 

Monsieur le Président,

Nous entendons avec inquiétude les bruits de bottes s’intensifier autour de la Syrie.
Nous qui,  depuis des mois, suivons avec vigilance et angoisse l’actualité dans cette région du monde, ressentons le pressant devoir de protester par avance contre toute participation française à une action aux conséquences incalculables, mais qui serait désastreuse pour toutes les chrétientés de la région.
La France, traditionnelle protectrice des chrétiens d’Orient, va-t-elle s’associer à une aventure militaire qui, de toute évidence, mettrait cette région, déjà tant éprouvée, à feu et à sang ?
La France, traditionnel recours des minorités opprimées de cette région, va-t-elle assumer l’inévitable arrivée des islamistes radicaux les plus barbares à la tête de ce pays (en attendant la chute, presque aussi inévitable, de la fragile démocratie libanaise) ?
Nous n’avons aucune tendresse pour l’actuel pouvoir syrien.
Mais l’intervention “occidentale” annoncée reposerait, une nouvelle fois, sur une manipulation médiatique. Alors que l’enquête internationale n’est pas conclue, il est insensé d’affirmer hautement que Bachar Al-Assad a fait gazer les populations civiles. Il est de notoriété publique que les prétendus rebelles (dont la plus grosse partie est, en réalité, constituée de djihadistes étrangers appartenant à Al Qaïda et à d’autres groupuscules que vous n’oserez sans doute pas qualifier, comme certains médias, « d’opposition démocratique ») ont pris des sites militaires et donc sans doute des réserves d’armes chimiques. Il est donc à peu près impossible de savoir sans une enquête approfondie ce qui s’est réellement passé. Malgré cela, vous laissez vos ministres désigner hautement des coupables tout trouvés et annoncer une intervention militaire pour laquelle le Parlement n’a même pas été consulté.
Nous vous demandons instamment de refuser cette intervention désastreuse et précipitée.
D’abord, parce que la France n’a aucun intérêt stratégique à l’embrasement d’une zone où elle était traditionnellement influente et écoutée.
Ensuite, parce qu’il est impossible, en l’absence de toute prise de position du Conseil de sécurité de l’ONU, de parler d’une intervention internationale. Dans l’état actuel des choses, il ne s’agirait que d’une intervention unilatérale sans aucune légitimité juridique – intervention d’autant moins fondée que la plupart des dirigeants occidentaux qui s’y préparent ont publiquement dénoncé l’intervention américaine en Irak, pourtant infiniment moins dangereuse.
Enfin, et surtout, parce que les premières victimes de cette guerre, et du régime qui en sortira le plus vraisemblablement, seront les minorités syriennes – tout spécialement la minorité chrétienne – à l’égard desquelles la France a des devoirs, maintes fois confirmés par les traités internationaux, puis par un effet de dominos les minorités chrétiennes de toute la région.

C’est pourquoi les signataires de cette lettre vous adjurent solennellement de refuser de laisser la France être entraînée dans une aventure militaire funeste pour la paix du monde, pour notre pays, pour nos soldats, pour le Proche-Orient, et pour les chrétiens de Syrie.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération et de notre vigilante attention.

Initiateurs de la pétition : Guillaume de Thieulloy (Riposte Catholique) ; Daniel Hamiche (blogue L’Observatoire de la Christianophobie) ; Vivien Hoch (mensuel L’Observatoire de la Christianophobie) ; Michel Janva (Le Salon Beige)

Cosignataires :  Jeanne Smits, directrice du quotidien Présent ; Bernard Antony, Président de Chrétienté-Solidarité ; Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance Catholique ; Le Rouge & Le Noir (équipe éditoriale) ; Béatrice Bourges, porte voix du Printemps Français.

Pour la signer, c’est sur le blogue de l’Observatoire de la christianophobie

Publicités